preparer son voyage

Partir en voyage, c’est se reposer, visiter, apprendre, etc. Mais avant de profiter de ces jours à l’étranger, il y a un travail important à faire en amont. Et ce travail, c’est toute la préparation et les préparatifs. Voici nos conseils pour bien préparer et donc en profiter au maximum !

Se préparer, c’est savoir où on part

Le monde est vaste et les destinations sont nombreuses. Il faut savoir ce qu’on veut faire et visiter, savoir quelle culture on veut découvrir. Simple ou difficile, ce choix est une affaire personnelle. Mais cela entraînera des préparatifs plus ou moins longs par la suite.

Certains lieux se visitent de préférence en été, d’autres en hiver. Le Grand Nord, on le préfère avec de la neige pour faire des balades en raquettes. Et des villes comme New York se visitent plutôt en début ou fin d’été pour éviter les canicules. Cela a un impact sur la pose de ses congés, mais aussi sur les tarifs des vols, plus ou moins chers en fonction de la demande.

Les démarches obligatoires

Et puis, chaque endroit nécessite de faire des démarches. Les Européens ont perdu le réflexe de demander des autorisations. L’espace Schengen a aboli, plus ou moins, les concepts de passeport et visa puisque chaque habitant de la zone reçoit de facto un visa pour les autres pays avec sa carte d’identité. Une facilité quand on reste dans les frontières européennes qui fait rapidement oublier que les autres pays exigent un visa. Attention, certains délais peuvent être très longs ! Jusqu’à 5 semaines d’attente… Et puis d’autres pays demandent de payer une taxe de délivrance à l’aéroport. Conseil : munissez-vous de la somme exacte dans la monnaie locale pour payer, cela peut grandement vous aider !

Outre le passeport et le visa, il y a aussi le vaccin. Certains pays exigent une vaccination préalable à certaines maladies. Une obligation qui vous permet de ne pas contracter une éventuelle maladie (typhus, fièvre jaune, etc.), mais aussi de ne pas la ramener comme souvenir pour vos proches. A noter que certains vaccins sont obligatoires et d’autres fortement recommandés.

Prévenir vaut mieux que guérir

Ensuite, il y a tout ce qui touche à la santé. Une fois à l’étranger, vous pouvez tomber malade, faire une mauvaise chute, ou pire. Dans ces cas-là, les frais engendrés par des soins hospitaliers peuvent rapidement grimper. Des frais qui ne sont pas couverts par votre mutuelle. D’où l’intérêt de prendre une assurance-voyage et de s’assurer qu’un plafond correct est autorisé. Sachez qu’une couverture de 25.000 $ aux Etats-Unis ne vous permettra pas de rester très longtemps à l’hôpital, car les frais y sont très élevés. Et puis d’autres pays profitent des vacanciers occidentaux pour surfacturer leurs frais. Souvent, ce sont des pays émergents où la couverture médicale n’est pas excellente.

Une autre chose qui n’est pas excellente, c’est la sécurité. Certaines zones sont dangereuses. Voilà pourquoi l’État a mis en place ARIANE, pour vous tenir informé des risques potentiels.

Enfin, à l’étranger, vous aurez besoin d’argent. Ce serait dommage d’avoir ses cartes bloquées, ou de dépasser son plafond. Mieux vaut donc prévenir son banquier de son futur départ pour éviter ces tracas. Ce sera aussi l’occasion de lui commander de la devise locale.

Partir, c’est aussi se faire plaisir

Pour que le voyage soit inoubliable, préparez votre itinéraire. Faites une liste :

  • des endroits que vous voulez visiter
  • des activités que vous voulez faire
  • les modes de déplacement à privilégier
  • réserver les attractions à forte popularité
  • acheter un pass de visite pour économiser (les grandes villes en proposent quasi systématiquement un)
  • les logements où on veut dormir

Pour finir, si on part, c’est aussi pour ne pas être stressé. Prévoyez donc toujours des horaires larges, évitez les timings serrés et enfin, des jours de battements afin de récupérer entre plusieurs visites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici